UA-47284234-1 google orange bing yahoo

Le Fort de Mutzig - Alsace GÎTE du Nideck 3 étoiles

Aller au contenu

Menu principal :

Le Fort de Mutzig

Le Fort de Mutzig
« Feste Kaiser Wilhelm II »

Les travaux de construction du fort de Mutzig débutent en avril 1893 inaugure une ère nouvelle en matière de construction de fortification en Allemagne, l'Alsace fait partie de l'empire allemand depuis 1871. L'invention de la mélinite, nouvel explosif capable de détruire aisément les structures maçonnées des forts traditionnels, contraint tous les états européens à se doter de nouvelles fortifications de plus en plus sophistiquées constitue aujourd'hui un formidable concentré de d'innovations techniques et un lieu de mémoire exceptionnel en Alsace. Il propose à la curiosité des visiteurs non seulement un ensemble complet et unique d'objets, matériels et équipements de fortification, intégralement restaurés mais également une découverte des grandes réflexions stratégiques d'une époque obnubilée par la nécessité de la guerre.

Une mission stratégique :
Le commandement allemand décide entre 1891 et 1893 la construction de la Feste Kaiser Wïlhelm II. Sa mission consistait à verrouiller toute offensive française en Alsace cherchant à remonter vers le Nord. La mise au point du plan d'attaque du Général von Schlieffen donnera une importance stratégique au Fort de Mutzig : garantir les arrières du corps de bataille engagé en Belgique contre une éventuelle offensive française en Alsace.

Une révolution technologique :
Les ingénieurs militaires allemands vont construire à Mutzig des ouvrages intégrant pour la première fois de nouvelles technologies, de nouveaux concepts, qui vont révolutionner la fortification. Le Fort de Mutzig, prototype d'une nouvelle génération de fortifications, constitue un vaste laboratoire de recherches et d'adaptation de ces nouvelles technologies :

le béton :                              En l'espace de deux ans le matériau de construction bascule de la maçonnerie au béton : construit en 1893, le fort Est est encore construit en brique et pierre de taille, mais il est complètement recouvert d'une dalle de béton épaisse de 1 m, le fort Ouest en 1895 est lui entièrement bétonné.

le cuirassement :               Le fort Est fut doté des 4 premières tourelles réglementaires pour obusier de 150 mm, d'une tourelle d'observation, de 6 tourelles à éclipse pour canons de 51 mm ainsi que de 3 cloches d'observation blindées, c'est le premier emploi systématique de cuirassement en fortification allemande.
l'électricité :                    Le fort Est de Mutzig est le premier fort doté d'une centrale électrique destinée à fournir le courant électrique pour la ventilation, l'éclairage, les pompes, etc.. L'introduction du courant électrique permettra progressivement d'introduire tout un ensemble de technologies modernes : ventilation des fosses septiques, ventilation centralisée, pompes de relevage, projecteurs, radio, outillage électrique, pétrin mécanique, etc.

la fortification éclatée :     Le fort masse entouré d'un fossé commun, avec sa trop forte concentration des éléments vitaux (artillerie, observation, chambres de troupe, commandement, centrale électrique, cuisine, etc.), est remis en cause lors de la planification du 3eme fort au Nord-Ouest. La fortification éclatée appelée « Feste » est inventée : elle se compose d'ouvrages spécialisés, entièrement enfouis et reliés par des galeries souterraines, batteries, observatoires, postes de commandement, casernes à l'épreuve des bombes, etc. Les ouvrages sont entourés par un ensemble de tranchées de tir qui assurent la protection d'infanterie.

Une fortification relativement intacte
Par sa simple présence la Feste Kaiser Wilhelm II a empêché toute opération militaire dans sa zone. Les combats du mois d'août 1914 montrent parfaitement à quel point sa seule présence a été déterminante dans le déroulement des opérations. L'artillerie du Fort, les 14 tourelles de 105 mm, tireront 291 coups le 18 août 1914 en direction d'Urmatt - Lutzelhouse et contraindront les unités françaises au repli. Il passe intact sous la responsabilité de l'armée française qui le maintiendra pour finalement lui assigner le rôle de PC arrière de la défense du Rhin. Quelques tirs seront effectués le 18 juin 1940 mais aucun combat ne sera livré là non plus. Les combats de 1944 se sont concentré sur le fort Est qui, seul porte quelques traces de combats. Aucun ferraillage ni démontage (sauf 50% des canons 105 mm à bouclier en 1917) ne seront effectués, les installations fonctionnent encore à 50-75% en 1947.

Un lieu de mémoire de premier plan
Pour l'Alsace et toute la région du Rhin supérieur, le Fort de Mutzig, unique exemplaire de sa génération dans la région, est le monument témoin de cette histoire franco-allemande récente, sa vocation pédagogique et pacifique est indiscutable.
La publication du livre « Die Feste Kaiser Wilhelm II » en 1981 permet au grand public de découvre le Fort de Mutzig et à un groupe de bénévoles d'obtenir une autorisation d'entreprendre une action de sauvegarde. Depuis 1984, un nombre incalculable d'heures de travail a été investi dans l'action de restauration de la zone restaurée du fort. Progressivement, il reprend son aspect d'origine, ses équipements souvent en piteux état retrouvent leur intégrité; le visiteur peut parcourir aujourd'hui un ouvrage proche de ce qu'il était au cours de la première guerre mondiale.

Coopération franco allemande, pédagogie et tourisme
Le chantier de restauration est une activité permanente, elle côtoie des chantiers plus immatériels comme la recherche historique ou la communication et le marketing. Certains chantiers dépassent notre capacité propre en raison de leur coûts ou de l'outillage et du savoir faire technique nécessaire pour les mener à bien. Pour cela, nous devons augmenter le nombre de visiteurs pour nous permettre de financer ces travaux et d'obtenir des subventions en conséquence qui nous font cruellement défaut actuellement. Les commémorations de 2014 pour le centenaire doivent nous permettre d'augmenter sensiblement notre audience hors Alsace. Nous y travaillons activement. La nouvelle association « Le Fort de Mutzig » créée en 2007 est positionnée comme une association franco-allemande, véritable creuset de travail autour du patrimoine commun, de réflexion sur notre histoire. Le monde de l'éducation, une première mouture de fiches pédagogiques été mise en ligne sur le site Internet www.fort-mutzig.eu, découvre progressivement la valeur pédagogique du site.
En 2014 plus de 28 000 visiteurs ont parcourus les 2 km du circuit et écoutés les commentaires des guides. La plus belle récompense est contenue dans les appréciations flatteuses et enthousiastes des visiteurs





Retourner au contenu | Retourner au menu